lundi 22 septembre 2014

Délices d'Islande

Comme à notre habitude, nous avons profité du voyage pour goûter aux spécialités du coin.

Les soupes

À midi, dans les restaurants, on mange principalement de la soupe. Préparée dans de grands chaudrons et servie à volonté avec un pain délicieux, c'était généralement notre repas de midi préféré. Le soir, on trouve également des soupes de poisson, de langoustines ou à base d'agneau et d'orge. Toutes sont délicieuses et réconfortantes quand on s'est fait malmener par le climat islandais.

Soupe aux champignons et au bleu

Soupe à la tomate

Soupe d'agneau

Le poisson

L'Islande étant une île, on y consomme beaucoup de poisson. Du saumon bien sûr, sous plusieurs formes, dont le fameux graflax, délicieux. Du poisson blanc en fish and chips ou en brandade. Mais aussi des fruits de mer, comme les fameuses langoustines d'Hófn et les moules de la péninsule de Snæfellsnes.

Un beau morceau de graflax, de la salade de pommes de terre et du skyr




La viande

En Islande, on trouve des agneaux partout, y compris bien sûr dans les assiettes. Sous forme de jambon, de saucisse, etc. et bien entendu, en belles côtelettes (les agneaux broutent en liberté ici, pas d'élevage de masse, la viande est absolument délicieuse).


Hot-dogs, hamburgers et sandwiches font aussi partie du menu quotidien (surtout en-dehors de Reykjavik où il est parfois compliqué de trouver autre chose). Mais la saucisse des hot-dogs est à base d'agneau et on trouve parfois des hamburgers de renne. L'originalité reste de mise.

Hot dog d'agneau, sauce rémoulade et oignons frits

Hamburger de renne

Sandwich d'agneau

Les étrangetés

En plus du renne, les Islandais consomment du macareux, de la baleine, du cheval (habituel pour un Suisse, certes, mais assez rare au nord de l'Europe) et du requin putréfié (hàkarl). Ce dernier est toxique lorsqu'il est frais, il doit être mis à pourrir pendant 6 mois avant de devenir consommable. Mais consommable ne veut pas dire bon (c'est probablement une des choses les plus infectes que j'ai goûtées), le requin empeste l'ammoniaque et les Islandais ne le consomment pas sans une large rasade de brennivin, la liqueur du coin. Une expérience euh... inoubliable!

Macareux, un goût de canard au poisson

Baleine, cheval et renne

Algues, moules et le fameux requin accompagné de sa liqueur

En-dehors du Brennivin, les Islandais boivent essentiellement de la bière. On trouve d'ailleurs de plus en plus de micro-brasseries.


Les desserts

Le "donut" islandais s'appelle kleinur et il est aromatisé à la cardamome. Nous en avons fait une consommation certaine. Et comme vous avez pu le voir sur d'autres photos, l'un de nos produits islandais préférés est le skyr, une sorte de fromage blanc, très crémeux. Les Islandais le cuisinent également en gâteau. Les pâtisseries, aromatisées à la cannelle très souvent, sont plus anecdotiques mais plutôt photogéniques.

Kleinur

Gâteau au skyr



Petits déjeuners avec vue

Pour terminer, une collection de nos petits déjeuners (nous avions de quoi cuisiner dans notre camper) dans les plus jolis endroits où nous nous sommes arrêtés. Bon appétit!

Selfoss

Jökulsárlón

Laugarvatn


vendredi 19 septembre 2014

La péninsule de Snæfellsnes

Après Stykkishólmur, nous sommes partis visiter le reste de la péninsule. Celle-ci est célèbre pour deux montagnes: Helgafell, un des endroits les plus photogéniques d'Islande et Snæfellsjökull, le volcan dans lequel Jules Verne fait descendre ses personnages dans Voyage au centre la terre.



Mais le reste de la péninsule n'est pas en reste et nous nous arrêtons régulièrement pour prendre des photos.





Nos petites maisons recouvertes d'herbe du jour

Nous faisons aussi la tournée des plages, très différentes les unes des autres, mais toutes très belles.

Sable d'or, mer turquoise, on se croirait aux Caraïbes (sauf pour la température)


Plage de Dritvik

Morceaux d'épave sur la plage de Dritvik



Sur la plage de Dritvik, on trouve des pierres que les marins devaient soulever pour prouver leur force physique. Olivier soulève la pierre pour les faibles de 54 kilos! La plus lourde pèse 154 kg.


En fin de journée, nous faisons une balade entre Hellnar et Arnarstapi, là aussi, nous en prenons plein les yeux.







Encore quelques derniers clichés et il est temps de retourner à Reykjavik passer la soirée avec une amie de Véronique, faire la fête une dernière nuit et prendre notre avion pour retourner en Suisse. L'Islande aura été une magnifique destination!

L'église en bois de Budir 


mercredi 17 septembre 2014

Stykkishólmur

Dernière étape avant de rendre notre petit camper: la péninsule de Snæfellsnes. Et cet endroit est tellement beau qu'il va me falloir deux articles de blog pour tout vous montrer. Commençons par Stykkishólmur, notre première étape, un petit village de pêcheurs qu'on dirait sorti tout droit d'une carte postale.


Le port qu'on a photographié sous toutes les coutures

L'église au design futuriste


Le phare

Le soir, nous avons assisté à notre premier (et unique) coucher de soleil islandais. Mais quel spectacle, tout autour de nous est devenu doré pendant plusieurs heures.





OK, là, le soleil est couché

Le lendemain, cap sur la mer. Nous prenons un bateau pour admirer le fjord Breiðafjörður à l'entrée duquel est construit Stykkishólmur.






Nous avons la chance de voir une multitude d'oiseaux. Et même un macareux qui pêche au loin alors qu'en septembre, les macareux sont généralement partis d'Islande.






Un petit creux? Notre équipage lance un filet à la mer qu'il ramène rempli de coquille st-jacques et d'oursins, que nous dégustons crus et fraichement pêchés: un délice!





Il est temps maintenant de rentrer au port.



Infos pratiques: 
Camping de Stykkisholmur : 1100 ISK par personne, douches, toilettes, machine à laver, wifi gratuit
Croisière et dégustation de fruits de mer (2h30): Viking Sushi tous les jours à 11h chez Seatours sur le port, 7000 ISK.