vendredi 31 janvier 2014

Jodhpur, la ville bleue

Jodhpur est une grande ville (1 million d’habitants y résident) mais elle a gardé son charme avec ses ruelles étroites (pleines d’animaux bien sûr), son bazar et sa Clock tower que l’on voit de partout.



Au-dessus de la ville trône fièrement Meranghar, son immense citadelle.


Le palais de Meranghar est encore une fois magnifique. On imagine très bien la splendeur des marahadjas qui vivaient là jusqu’à peu encore.

Les murs sont tous sculptés comme de la dentelle



Toujours des enfilades de portes partout


Deux canons :)


Le marahadjah actuel vit maintenant dans un palais plus petit sur une colline qui surplombe la ville.


A Jodhpur on peut également visiter un cénotaphe qui contient les cendres de défunts rois.


Et on y croise de vrais personnages dans sa vieille ville. Ici, vous pouvez voir Omelette Man, un petit commerçant qui est devenu célèbre grâce à son acharnement à concocter l’omelette parfaite.


Et pour finir notre séjour sur une note un peu plus aventureuse, nous sommes allés faire de la tyrolienne au-dessus du fort. Six câbles, dont le plus long fait 300 mètres, sont installés et permettent d’avoir des vues imprenables du fort et des paysages alentours. C’était vraiment très chouette, allez-y si vous passez à Jodhpur !

Véro sur son fil devant le fort


Et une dernière vue de la ville depuis la citadelle. La plupart de ses maisons sont peintes en bleu, la couleur des brahmanes, d'où son surnom de ville bleue. On comprend bien pourquoi !


mardi 28 janvier 2014

Mariage à l’indienne

Lorsque nous étions à Bundi, nous avons eu la chance d’être invités à un mariage. Tout d’abord, le marié, habillé comme un prince et sur un cheval blanc, parcourt les rues de la ville.


Il est précédé par un char avec une sono d’enfer qui diffuse de la musique audible à des kilomètres à la ronde et ses proches le suivent avec des lumières. Le tout est suivi par une génératrice pour fournir le courant nécessaire à tout cet attirail !

Classe, non ?

Le marié va ensuite chercher la mariée et il est accueilli par les femmes de la maison. Les invités, eux, s’en vont déjà faire ripaille. En effet, il y a des centaines d’invités et il faut du temps pour nourrir tout le monde. Nous allons nous asseoir sur un tapis et des serveurs passent remplir, inlassablement semble-t-il, notre assiette.



Les mariés, eux, n’ont pas le temps de manger, c’est l’heure des photos officielles sur la scène prévue à cet effet. C’est plus rigolo d’être invité que marié en Inde. Mais qu’ils sont beaux !


jeudi 23 janvier 2014

Bundi

La première chose que l’on voit en arrivant à Bundi, c’est le palais qui surplombe la ville.


Mais avant de nous y attaquer, nous sommes allés visiter les petites ruelles et l’autre curiosité du lieu: des immenses puits sculptés dans lesquels on peut descendre.


Des tourelles aux quatre coins des puits

Le palais est en ruine, mais on devine bien sa majesté passée.

L'entrée principale

Et on y trouve encore des jolies peintures.



Au-dessus du grand palais s’en trouve un autre, plus petit et mieux conservé.



Les vues sur la ville (bleue, de la couleur des maisons des brahmanes) sont à couper le souffle.


Outre le palais, il est également possible de visiter l’ancienne forteresse, aujourd’hui laissée à la nature. Pour y accéder, on grimpe à travers des hautes herbes et nous avons pris un bâton pour faire fuir d’éventuels singes trop entreprenants sur les conseils de notre guide et des gardes.

Alors, elle fait peur ma grimace de
chasseuse de singes ?

Nous avons un peu eu l’impression d’être des explorateurs à déambuler tout seuls dans cette forteresse abandonnée.





Mais au final, les vrais habitants du lieu, ce sont les singes.


Et une dernière vue des fortifications avant de redescendre.



mardi 21 janvier 2014

Délices de l’Inde du Sud

Les mets indiens sont une facette importante de ce voyage, tout est absolument délicieux et il existe tant de plats différents que nous mangeons rarement deux fois la même chose.

Voici quelques plats emblématiques de la cuisine de l’Inde du Sud, en majorité végétarienne, que nous avons découverte au cours de nos premières semaines.

Petit déjeuner

La plupart des indiens mangent des idlis trempés dans le sambar (une sorte de curry liquide) et accompagnés de chutneys le matin.


Ou une masala dosa, crêpe farcie aux pommes de terre et bien épicée, notre grande favorite.


Trio de chutneys

Repas de midi

Le must absolu pour midi est de manger un thali, un plateau repas végétarien comprenant riz, galettes et diverses préparations de légumes en sauce, servi à volonté. C’est délicieux et pas cher, nous nous régalons à chaque fois.


Divers plats du sud

L’un des repas favoris de Véro dans le sud : l’uthapam, sorte de pizza indienne.


Les cholapuris, très rigolos à manger, puisqu’ils sont tout gonflés.


Et des légumes « masala » (c’est-à-dire épicés, mais les préparations varient de cuisinier en cuisinier) tout le temps.


Lorsque nous avons vraiment envie de viande, nous nous dirigeons vers un quartier musulman et nous dégustons un biryani, parfois accompagné de raita.


Les stands de rue

Comme nous passons beaucoup de temps dans les bus et que les stands de rue fleurissent partout, nous mangeons aussi beaucoup de beignets, samosas, etc. à l’emporter. Là aussi, la variété semble presque infinie.



Les poissons du Kerala

Sur la côte Ouest, on trouve beaucoup de poissons et de fruits de mer qu’on choisit frais avant des les amener dans un restaurant pour les faire griller.


Le fish molee est l’une des spécialités du Kerala, un délice.



Les plats épicés

Et voici les deux plats les plus épicés de toute l’Inde : le poulet Hyberabadi, le plat préféré d’Olivier.



Et le poulet Kolhapuri, que nous avons dégusté en descendant des litres d’eau avec la bouche en feu, mais dont nous gardons tout de même un excellent souvenir. Une vraie expérience !