lundi 26 juin 2017

Mljet

Après avoir découvert parcs nationaux et villes, il est temps pour nous de prendre le bateau pour nous rendre sur une île.


Nous avons décidé de nous rendre à Mljet, une île moins courue que ses voisines mais qui nous a tapés dans l'oeil. La légende dit que c'est l'île de Calypso, dont Ulysse a failli oublié de repartir dans l'Odyssée et on le comprend.

Le port de Pomena


En fin d'après-midi, nous explorons la pataugeoire et la mer.



Et le soir, nous admirons le coucher du soleil.




Mais si nous sommes venus à Mljet, c'est pour son parc national qui abrite deux lacs d'eau salée. Tôt le matin, nous partons faire le tour du petit lac à pied.

Le petit lac: malo jezero


Là encore, l'eau turquoise nous fascine.




Nous arrivons à une petite plage (presque déserte le matin) à la jonction des deux lacs, mali most en croate.



Un plongeon s'impose, forcément.



Nous repartons ensuite pour prendre le bateau, qui part du pont entre les deux lacs pour rejoindre une petite île sur le grand lac.

Une île sur une île, jolie mise en abyme

Là aussi, nous en faisons le tour, nous refaisons un plongeon et nous admirons ces incroyables paysages.






Mljet était une très jolie étape, un peu des vacances au milieu des vacances.



Infos pratiques
Nous avons rendu notre voiture de location à Split et continué en bateau depuis là (Split-Mljet-Dubrovnik). Les horaires et tarifs des bateaux vers les principales îles sont ici: https://www.krilo.hr/en/
A Mljet, nous avons logé à Pomena, l'arrivée du bateau et le départ des randonnées dans le parc national. 
L'entrée du parc est payante mais le prix inclut les transports en bateau sur le grand lac.
Le tour du petit lac fait environ 3 km. Il est également possible de louer des vélos sur place. On a eu du mal à trouver des informations, mais il existe des sentiers pédestres bien balisés qui font le tour des deux lacs.
L'eau des lacs salés est encore plus chaude que la mer, c'est un régal.
En juin, il y avait un bateau par heure qui reliait la jonction des deux lacs à l'île, à l'heure pile.

vendredi 23 juin 2017

Trogir

A une demi-heure de Split, on peut visiter une adorable petite ville fortifiée sur une petite île, Trogir. Nous nous y sommes arrêtés sur notre route entre le parc des lacs de Plitvice et Split.


La ville est toute petite et on y accède par un pont qui la relie au continent.


On peut y admirer la cathédrale St Lawrence (plus jolie de l’extérieur que de l’intérieur comme souvent.




Et on peut monter sur le clocher (attention, âmes sensibles s’abstenir, c’est très raide. D’ailleurs seul Olivier y est monté, on ne s’y serait pas aventuré avec Aurore). Mais la vue est merveilleuse.




Cela vaut la peine de déambuler dans ses petites ruelles pleines de charme (et tellement étroites qu’elles restent fraîches)





On y trouve également une riva qui mène à la forteresse.



Nous avons encore profité de flâner avant de reprendre la route. Ca vaut le coup de s'arrêter quelques heures à Trogir.




Infos pratiques
Split-Trogir: 28 km, 35 minutes
C'est tout près de l'aéroport de Split, ça peut valoir la peine d'y aller en arrivant ou en repartant.
Les parkings (payants) sont juste en-dehors de l'île.

mercredi 21 juin 2017

Split

Après nos explorations des parcs nationaux, nous avons loué un appartement à Split, la 2e ville de Croatie, où nous avons passé quelques jours, nous sommes tombés amoureux de la ville.


La ville a été fondée par l’empereur Dioclétien qui y fit ériger un palais. Aujourd’hui, la vieille ville se trouve toujours dans les fortifications du palais mais loin d’être un musée, elle est très vivante et c’est un entrelacs de ruelles et de jolies places.


La place juste au-dessous de notre appartement


Nous avons adoré déambuler dans ces rues en levant le nez pour admirer les vieilles pierres.



Certaines rues sont vraiment étroites.



Et d’autres majestueuses.



Split, c’est aussi une ville de bord de mer avec une promenade, la riva, bordée de cafés.




Les vestiges de l’époque romaine sont partout. On peut encore voir les fortifications, les anciennes portes et on visite le Palais du Dioclétien.

La statue de Grégoire de Nin, juste en-dehors des fortifications




Dioclétien avait fait venir des sphynx d’Egypte, on peut encore en admirer deux, dont un sans tête.

Celui-là a gardé sa tête

Encore une jolie vue de la ville, depuis la mer

Split, c’est aussi des plages, dont une plage de sable, Bacvice, où nous avons profité de faire prendre son premier bain de mer à Aurore.


Et pour chercher un peu de vert, nous sommes allés nous balader sur Marjan, la colline boisée à 5 minutes de la vieille ville.





Encore une belle étape dont nous avons bien profité. Cap sur les îles maintenant.


Infos pratiques
Distance Plitivce-Split: 3h de voiture
La vieille ville est entièrement piétonne, nous avons rendu notre voiture de location à Split pour éviter de devoir la garer. Tout se trouve à quelques minutes à pied, même la plage est à 15 minutes.
La vieille ville est très animée la nuit (on n’a pas de bonnes adresses de cocktails à partager, on se couche avec les poules depuis qu’on a une choupette), notre appartement avait des fenêtres très isolantes, donc on a bien dormi, mais il y a de la musique jusqu’à 2h du matin, donc assurez-vous que votre chambre soit bien insonorisée ou logez en-dehors des fortifications.
Si vous avez besoin de faire la lessive, Modrulj Laundrette se trouve à 5 minutes du centre et propose de laver votre linge (75 kuna) ou de vous laisser faire en self-service (25 kuna le lavage, 20 kuna le séchage).