Se déplacer en Birmanie

Nous ne restons que 25 jours en Birmanie. Ce qui ne nous empêche pas d’expérimenter une large variété de moyens de transports.

Pour se déplacer entre les villes, il y a deux solutions : le train, vétuste, lent et cher et les bus climatisés beaucoup plus confortables.

Bouteille d'eau, couverture et petit coussin fournis
pour chaque passager


Les banquettes en bois de la classe ordinaire

Nous avons tout de même pris le train sur quelques sections où le parcours en valait la peine. Et lors de la fête de l’eau, le train est le seul transport public qui fonctionne encore. Nous avons donc fait Mandalay-Rangoon, 15h de voyage, en train de nuit. Pour l’occasion, nous nous étions offerts un compartiment couchette pour nous deux. Grave erreur ! Les cahots d’un train birman sont pires que ceux d’un bus indien (et nous savons de quoi nous parlons ;)), nous avons été ballotés, secoués, bringuebalés toute la nuit et nous avons eu des courbatures les jours suivants tellement c’était violent. On ne nous y reprendra plus.



Les couchettes à l'air confortable

A Rangoon, nous nous sommes déplacés en bus. Bien qu’absolument rien ne soit noté avec nos lettres ou même nos chiffres, les gens nous ont volontiers renseigné.

Dans les autres villes, nous avons privilégié les moto-taxis, un de nos moyens de transport préférés.


Et plus pittoresque, nous avons aussi essayé le tri-shaw à Bagan.

Il y a encore une place derrière Olivier.

Dans le sud du pays, nous nous sommes déplacés en pick-ups : des camionnettes aménagées avec des bancs en bois à l’arrière. Nous avons réussi à partir dans le mauvais sens une fois (nous avions pourtant demandé trois fois si la destination était la bonne, mais notre accent doit être déplorable et les Birmans ont un peu tendance à sourire et à dire oui, même quand ils n’ont rien compris).

Pour nous rendre au Rocher D’Or, nous avons testé la version KingSize du pick-up : ces gros camions aménagés.


Nous avons exploré Inwa en barque et en carriole. Une façon touristique mais très pittoresque de visiter les ruines de l’ancienne capitale.



Nous vous avons déjà raconté ici nos mésaventures de bateau entre Mandalay et Bagan.

Nous nous sommes déplacés à vélo à Bagan et au lac Inle. Nous avons aussi testé le vélo électrique à Bagan.


Et pour finir, nous avons pris un longboat pour explorer le lac Inle, le véhicule préféré des habitants de la région.


Encore une jolie moisson de souvenirs !

Commentaires

  1. Moi j'attends le post sur la nourriture ! :D
    Bisoux !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est prévu :) On a une tonne de photos de bouffe en plus... Bisous !

      Supprimer
  2. Que 25 jours... haha!
    Ca va être dur le retour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca fait trois fois moins longtemps qu'en Inde ! (Mais oui, je sais, c'est indécent...)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Les articles les plus lus

Délices de Birmanie

Le grand départ